Nos actions

18 mai 2022

L’Institut pour la Justice attaque l’Etat français pour “inaction sécuritaire”

L'Institut pour la Justice attaque l'Etat français et saisit la Justice administrative pour demander da condamnation pour inaction en matière de sécurité.

Tous les détails sur : www.droit-a-la-securite.fr

COMMUNIQUE DE PRESSE – 18 mai 2022

Dans notre pays, rien que la semaine dernière, un jeune homme est mort en plein Paris, percuté par un délinquant qui devait être en prison. Un médecin militaire a été égorgé devant ses enfants à Marseille. A Bayonne, les meurtriers d’un chauffeur de bus ne seront pas jugés pour meurtre, mais pour simples « violences ».

Alors que l’actualité pullule de faits divers et que le nombre d’agressions a été multiplié par 7 en 40 ans, aucune remise en question sérieuse et profonde de l’action de l’Etat en matière de sécurité n’a eu lieu.

Le manque de places de prison, la faiblesse des moyens de la Justice, l’encouragement d’une Justice idéologisée sont autant de racines à l’insécurité, qui restent pourtant abandonnées par l’Etat.

Le résultat est clair : la France est devenue un des pays les plus dangereux d’occident.

Pourtant, le droit à la sécurité et à la sûreté est un droit fondamental garanti notamment par l’article 2 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen.

En conséquence, l’Institut pour la Justice lance une action en justice contre l’Etat français pour « inaction sécuritaire », auprès du tribunal administratif de Paris.

Nos avocats sont désormais saisis du dossier et nous attendrons la décision du tribunal.

Pour plus d’informations, contacter : Pierre-Marie Sève, délégué général via pm.seve@institutpourlajustice.org.

Tous les détails sur : www.droit-a-la-securite.fr

Partager

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn envoyer par email