Communiqué de presse

19 mars 2022

Action “Stop au laxisme judiciaire” de l’Institut pour la Justice – Communiqué de presse

Ce samedi 19 mars 2022, à 14h30, une vingtaine de militants de l’Institut pour la Justice ont organisé une action coup de poing contre le laxisme judiciaire, sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro.

HAPPENING TROCADÉRO 19 MARS 2022 – COMMUNIQUE DE PRESSE

Ce samedi 19 mars 2022, à 14h30, une vingtaine de militants de l’Institut pour la Justice ont organisé une action coup de poing contre le laxisme judiciaire, sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro.

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’Institut pour la Justice a tiré la sonnette d’alarme pour sensibiliser les candidats à cet enjeu majeur qu’est le laxisme judiciaire. L’esplanade des Droits de l’Homme est, à cet égard, symbolique. L’Institut pour la Justice a profité de cette action coup de poing pour imposer le thème du laxisme judiciaire dans le débat public.

Les manifestants étaient vétus de blanc et recouverts de sang. Cette tenue blanche symbolisait la victime, innocente, frappée dans sa chair. Tous les participants ont brandir des pancartes sur lesquelles étaient inscrits divers témoignages réels de victimes (exemple : « J’ai été séquestrée par un multirécidiviste tout juste sorti de prison », Michèle, 57 ans), dont  les prénoms ont été anonymisés. Pierre-Marie Sève, le délégué général et porte-parole de l’IPJ, a prononcé un discours en hommage aux victimes oubliées par la Justice. 

Une grande banderole était également déployée : elle renvoie à une pétition contre le laxisme judiciaire. 

L’objectif était clair : dénoncer cette Justice injuste avec les victimes, et inciter les candidats à l’élection présidentielle à s’engager pour enfin réformer un système judiciaire en faillite. 

Pour plus d’informations, contacter Pierre-Marie Sève, porte-parole de l’IPJ au 06 63 13 89 86 ou sur pm.seve@institutpourlajustice.org 

L’Institut pour la Justice est une association loi 1901 qui entend porter la voix des victimes oubliées par la Justice et réformer le système judiciaire. Elle agit entre autres par des interventions médias, un pôle de recherche et d’expertise et une action auprès des pouvoirs publics.

Partager

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn envoyer par email