Interview croisée

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : l’IPJ rejette le fatalisme du gouvernement

Interrogés par Atlantico Guillaume Jeanson, porte-parole de l'Institut pour la Justice, et Xavier Raufer, criminologue et expert-associé de l'association, analysent la réalité de la menace terroriste suite à l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray. Si Xavier Raufer préconise la création d'une véritable service antiterroriste, Guillaume Jeanson demande à ce que l'on s'inspire plus largement du récent rapport du député George Fenech et que soit révisée l'échelle des peines.

Publication
27 juillet 2016
Durée de lecture
1 minute
Média
Atlantico

La nécessaire refonte des services de renseignement

Xavier Raufer critique l’action du gouvernement ou plutôt son inaction. Incapable de réagir efficacement contre la menace terroriste, il regrette l’absence d’un véritable service antiterroriste. Xavier Raufer redoute que l’inefficacité de la France dans la lutte antiterroriste mène à des réactions violentes au sein de la population.

Xavier Raufer affirme qu’en criminologie il n’y a jamais de génération de criminels spontanée. L’acte terroriste n’est pas une décision brutale de son auteur mais le fruit d’une préparation et c’est au moment de celle-ci qu’il est décelable. Face aux plusieurs milliers de fanatisés en France, dont quelques dizaines sont des bombes humaines prêtes à agir, un véritable service antiterroriste permettrait de savoir qui suivre et qui arrêter. Il appelle à une refonte des services de renseignement existants.

Les parlementaires doivent aller plus loin

Les parlementaires ont adopté deux nouvelles lois afin de renforcer la lutte contre le terrorisme. Cependant nos gouvernants fatalistes expliquent que le risque zéro n’existe pas et que le nécessaire a été fait. Guillaume Jeanson s’inscrit en faux. Il invite les parlementaires à s’inspirer des 40 propositions du rapport du député Georges Fenech qui suggère notamment une réorganisation des services ou de suivi des victimes. Nous n’avons pas encore mis toutes nos chances de notre côté.

Guillaume Jeanson insiste sur la nécessité de revoir l’échelle des peines à l’encontre des auteurs d’infractions terroristes. Une initiative qui implique d’étendre le parc carcéral d’au moins 24.000 places. Autre proposition, la généralisation de l’armement des policiers municipaux qui sont souvent les premiers agents des forces de l’ordre à faire face au terrorisme.

Les Français attendent également une lutte plus efficace à l’encontre de la propagande djihadiste. Guillaume Jeanson pointe le fait que la majorité des imams présents dans les centres de déradicalisation sont en provenance de pays étrangers et que d’autres nations financent mosquées et salaires d’imams. Ce contexte rend tout à fait pertinente la proposition de loi déposée par Guillaume Larrivé ayant pour objet d’interdire le financement étranger des lieux de culte.

Partager

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn envoyer par email

À consulter également