Pourquoi vous devez être contre la légalisation du cannabis

Cette lettre a été envoyée aux adhérents de l’Institut pour la Justice le 25 mars 2022.

 

Pourquoi vous devez être contre la légalisation du cannabis – L’IPJ vous donne des arguments

Pierre-Marie Sève de l'IPJ Chère Madame, cher Monsieur,

« Le trafic de stupéfiants est un fléau qui détruit une part de notre jeunesse, constitue une économie parallèle dévastatrice et paralyse des quartiers entiers de notre République. »

Ces mots sont ceux du Premier Ministre Jean Castex, le 28 mai 2021.

Comment ne pas lui donner raison ? Tous les indicateurs montrent une augmentation de la consommation de stupéfiants, des trafics et de la violence associée. En 2020, ceux-ci auraient fait 60 morts et 250 blessés !

Pourtant, malgré les discours de fermeté tenus au sommet de l’état, une autre musique se fait entendre de manière insistante.

Parmi les politiques, dans les médias, les arguments en faveur de la légalisation du cannabis paraissent gagner irrésistiblement du terrain, et la plupart de ces arguments pourraient servir, avec très peu de modifications, à justifier la légalisation de tous les stupéfiants.

Ces arguments, vous les avez déjà sûrement entendus autour de vous. De même que vous connaissez probablement, directement ou indirectement, des personnes qui consomment ou ont déjà consommé du cannabis.

En 2017, 45% de la population adulte de 18 à 64 ans, soit dix-huit millions de personnes, aurait déjà consommé du cannabis au moins une fois dans sa vie. Cette proportion n’était que de 13% en 2000 !

Et, plus il y a de gens qui consomment du cannabis, plus il y a de gens pour affirmer qu’on devrait le légaliser, en attendant de légaliser l’ensemble des drogues.

Leurs arguments sont désormais bien rodés :

– Les toxicomanes sont des malades qui ont besoin d’être aidés pas réprimés ;

– Consommer de la drogue « ne fait de mal à personne », par conséquent il est injuste de l’interdire ;

– La prohibition des drogues engendre un vaste marché illégal qui alimente le crime organisé, en légalisant les drogues, on ferait disparaître les trafics et la violence ;

– Il est contradictoire d’autoriser le tabac et l’alcool mais d’interdire le cannabis ;

– Il existe des pays qui ont légalisé le cannabis et ils s’en portent très bien ;

Etc.

Reconnaissons-le : il n’est pas toujours facile d’y répondre, et il est difficile d’y voir clair dans cette question complexe mais décisive pour l’avenir de notre pays.

Alors l’Institut pour la Justice a décidé de s’attaquer frontalement au problème.

Nous avons réalisé une étude approfondie, qui fait un état des lieux exhaustif et qui passe en revue tous les arguments pour et contre la légalisation.

C’est un dossier complet, exhaustif de 44 pages dans lequel Laurent Lemasson, responsable des publications de l’IPJ, montre pourquoi il est faux de dire que la « guerre contre la drogue est perdue » et comment il est possible d’obtenir de meilleurs résultats que ce qui se fait actuellement.

Savez-vous par exemple que, dans tous les états américains qui ont légalisé le cannabis (environ 15), le trafic de cette drogue n’a pas disparu ? Une criminalité importante liée au cannabis persiste et, par ailleurs, on assiste à une montée en puissance des autres trafics de drogues illégales afin de compenser les pertes de revenus liées à la légalisation du cannabis.

Savez-vous que, en France, la teneur moyenne en THC de la résine de cannabis a plus que triplé en vingt ans tandis que celle de l’herbe a plus que doublé ? Le cannabis qui est actuellement proposé aux consommateurs n’a plus rien à voir avec la « fumette de papa ».

Savez-vous que, entre 2000 et 2017, le nombre d’Américains tués par une overdose d’opiacés a été supérieur au nombre total d’Américains tués lors des deux guerres mondiales ? Depuis une trentaine d’années, les médecins américains ont prescrit à tour de bras des médicaments qui sont des équivalents de l’héroïne, et les résultats ont été dévastateurs.

Cette légalisation de facto de l’héroïne sous couvert de prescriptions médicales a abouti à un désastre qui est aujourd’hui considéré par le gouvernement américain comme une véritable calamité nationale.

Ces faits, et beaucoup d’autres, se trouvent dans notre étude intitulée « LA “GUERRE CONTRE LA DROGUE” EST-ELLE PERDUE ? ».

Cette étude, nous allons la diffuser largement auprès des médias et des décideurs publics bien sûr. Mais je pense qu’il est très important que vous puissiez aussi en prendre connaissance et la partager autour de vous.

Vous pourrez donc trouver notre grande étude sur la drogue ici :

https://www.institutpourlajustice.org/publications/etudes/la-guerre-contre-la-drogue-est-elle-perdue-laurent-lemasson/

De plus, le Centre National de Prévention, d’études et de Recherches sur les Toxicomanies a réalisé un document qui rassemble tous les arguments que l’on peut opposer à la légalisation du cannabis.

Ce document est très pédagogique, très bien fait, et le président du CNPERT, le professeur Jean Costentin nous a autorisés à le diffuser à nos adhérents en exclusivité.

Vous pourrez lire et télécharger cet argumentaire ici :

https://www.institutpourlajustice.org/publications/etudes/arguments-a-lencontre-de-la-legalisation-du-cannabis-cnpert/

Dans la lutte contre les stupéfiants, le champ de bataille décisif est celui de l’opinion publique. Et l’opinion publique, c’est vous, c’est moi, c’est chacun d’entre nous.

Il est de la plus haute importance que nous sachions quoi répondre à nos enfants, à nos petits-enfants, à nos amis, à nos collègues s’ils nous disent un jour « Moi je pense qu’on devrait légaliser le cannabis ».

Si, aujourd’hui, la consommation de drogue et le trafic de stupéfiants sont devenus de tels problèmes, c’est d’abord et avant tout parce que de fausses opinions au sujet des drogues et de la toxicomanie se sont répandues et ont été acceptées par un grand nombre de gens.

C’est en combattant pied à pied ces fausses opinions que nous pourrons faire reculer le fléau de la drogue.

Et nous sommes tous des soldats dans cette guerre.

Avec tout mon dévouement,

Pierre-Marie Sève de l'IPJ
  Pierre-Marie Sève
Directeur de l’Institut pour la Justice





Aidez-nous dans notre combat
Soutenez l’Institut pour la Justice

Je soutiens l’IPJ


L’Institut pour la Justice est une association loi 1901 en faveur d’une Justice plus protectrice des citoyens et plus équitable vis-à-vis des victimes.

Pour être sûr(e) de recevoir nos prochains emailings,ajoutez dans votre carnet d’adresses ou dans votre liste d’expéditeurs autorisés l’adresse de l’Institut pour la Justice :
contact@emailactito.institutpourlajustice.org

Vous recevez ce message parce que vous vous êtes inscrit sur notre site www.institutpourlajustice.org. Cliquez ici pour retrouver notre politique de protection de données. Si vous souhaitez davantage d’informations, merci de nous écrire à info@institutpourlajustice.org.

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos emails, vous pouvez vous désabonner en suivant ce lien

+ Recevez notre étude "Immigration et délinquance" en PDF