Cette lettre a été envoyée aux adhérents de l’Institut pour la Justice le 23 septembre 2021.

Savez-vous pourquoi ?

Il vaut mieux être agressé la nuit

Chère Madame, cher Monsieur,

Je ne plaisante pas, il vaut mieux être agressé chez soi la nuit.

Car si on se défend, et que les choses tournent mal, on peut bénéficier de la présomption de légitime défense. Et encore, pas toujours. Mais enfin, c’est inscrit dans la loi.

Savez-vous aussi qu’une peine de prison à perpétuité (synonyme d’éternité) ne dure pas toute la vie ?

Qu’une personne condamnée à un an de prison n’ira pratiquement jamais en prison ?

Que la Justice n’a pas le droit de géolocaliser une personne qui porte un bracelet électronique, même quand elle ne respecte pas son obligation de rester chez elle ?

Que des téléphones fixes sont installés dans toutes les cellules des prisons ?

La situation de la Justice est devenue trop grave pour se taire.

Aussi, je vous le demande, faites vous entendre et complétez le Référendum en cliquant ici pour nous aider à faire gagner le bon sens sur l’idéologie.

C’est très important.

Au nom de toutes les victimes potentielles que nous pourrons éviter, remplissez le Référendum pour la Justice.

Avec tout mon dévouement,

Axelle Theillier
Présidente de l’Institut pour la Justice



+ Recevez gratuitement notre étude "Immigration et délinquance" en PDF